Comment le réchauffement climatique impacte le goût du vin ?


De La Rojia en passant par la Californie, le réchauffement altère la saveur de nos vins.


L’écologie est un sujet majeur à l’aube du XXIᵉ siècle. En effet, pas un jour ne passe sans que l’on parle des conséquences du changement climatique tant tous les secteurs sont touchés. Celui du vin ne fait pas exception.

En effet, le réchauffement climatique impacte le goût du vin pour les diverses raisons que nous allons évoquer dans cet article. Ainsi, vous serez informé des conséquences de ces changements environnementaux sur la culture du raisin et du vin.

carte des vins européens

De nouvelles régions viticoles

Le réchauffement climatique n’impacte pas que le goût du vin directement mais aussi indirectement en modifiant la nature des sols qui deviennent beaucoup plus secs. Les espèces d’insectes que l’on y retrouve ne sont plus les mêmes non plus.

En clair, c’est toutes les terres agricoles qui sont chamboulées par ces changements climatiques.

Une solution avancée est donc de conquérir de nouvelles terres agricoles pour retrouver un climat propice à la fabrication des vins.

Seulement, de nombreux domaines sont très attachés à ces derniers et ont du mal à accepter cette idée. Quoi qu’il en soit, il est une évidence que les modifications écologiques modifient petit à petit le vin que l’on retrouve dans nos terroirs.


La hausse des températures sur les arômes et les goûts

Dans un premier temps, il y a un phénomène que l’on peut observer sur la fabrication du vin, mais aussi au niveau du raisin. Celui-ci est beaucoup plus sucré et il en est de même pour les vins qui en sont issus.

En effet, l’augmentation de la chaleur amène les grappes à maturation beaucoup plus vite en sus des autres facteurs que nous allons vous décrire. Il est donc de plus en plus difficile de faire des vins avec un goût légèrement âpre ou amer.


vigne en hive

Un pied de vigne du domaine Bodegas José Pariente au début de l’hiver.


Est-ce que le degré d’alcool est impacté ?


Ainsi, le réchauffement climatique impacte le goût du vin pas seulement dans le taux de sucres que l’on y retrouve mais aussi dans le taux d’alcool. Vous n’êtes pas sans savoir que la moyenne du taux d’alcool d’un vin est de 12°.

Depuis quelques années, ce taux est en constante augmentation. Pourquoi ? Tout simplement pour les raisons que nous avons évoquées précédemment. Les vins deviennent de ce fait de plus en plus sucrés, mais aussi de plus en plus fort. Nous pourrions croire que cela vient équilibrer le tout. Or, ceux-ci ont alors tendance à devenir homogène.



taux d'alcool dans les vins 19eme siècle

Comme on peut le voir d'après ces données, certains vins ont déjà pris plus de 4 degrés en un siècle